pour toute commande contacter Mille Plumes : mille.plumes@orange.fr

- Thierry Samitier -

photo

Auteur

Thierry Samitier – Aymeric Dubernet Carton dans la série « Nos chers voisins » tous les soirs sur TF1 - a d'abord été économiste dans un centre de prévisions conjoncturelles, mais il aimait Prévert, parfois Bénabar souvent Apollinaire. Chopin le soir. Sagittaire longiligne qui maîtriserait totalement la communication contemporaine avec un décalage à peine perceptible, mais complètement évident.

Il écrit d'abord des chansons, des poèmes, et fait ses armes auprès de Claude Lemesle, auteur notamment de L'Été indien chanté par Joe Dassin… mais cultiver la blessure, ça le gave ! Il la transforme, la travaille, la détourne, s'en sépare jusqu'au détachement, au sourire.

Les chansons se transforment en sketches, premiers "«One man show" (Comédie de Paris, Rochefort, La Baule, Saint Gervais) premières vagues …légères.

En 1999, il devient trublion professionnel à Canal + pendant le dernier round, de la dernière heure de Nulle Part Ailleurs. Vous l'y avez peut-être entrevu, perdu dans sa chemise à carreaux rouges et blancs, devant les derniers dinosaures: "Bonjour John Mac Enroe, j’aime beaucoup ce que vous faites, mais vous manquez de précision sur le placement de la jambe d’appuie, ce qui fait que sur les balles normales, ça va, mais sur les balles haute … Donc moi, la question qui m’interroge.

En 2004, Il commence à écrire ses premières comédies : "Ta gueule, je t'aime", et "Concessions" dans sa chambre aux lampions rougeoyant, pas loin du Moulin Rouge, mi bobo mi baba, prêt du pont Mirabeau où coule la Loire (pardon je n'ai pas mes lunettes).

Sa première pièce "Ta gueule, je t'aime», saluée par la presse ( rdv page presse) est lancée à la Comédie de Paris avec Marie-Sohna Condé, la comédienne étoilée. "Ta gueule, je t'aime": Miroir décalé de l'impossibilité amoureuse, poétisation de tous les probables, déchirements répétitifs mais toujours hilarant.

La pièce, éditée à l'œil du Prince est reprise aux cours Florent ainsi que par diverses compagnies de théâtre en France.

C'est dans cette énergie simple et ancrée, que frétille sa seconde pièce au Sudden Théâtre l'année suivante, loin des gros boulevards, des quartiers branchés, de Nice et d'ailleurs, tout prêt du Sacré Chœur.

"Concessions" : territoire de toutes les lâchetés professionnelles masquées par une humanité réelle, évidente, toujours à cheval entre les pièges de l'égo et la lumière de l'amour inconditionnel.

Concessions a été sacrée meilleure comédie au festival "Le noël de la Comédie" à Lyon en 2005.

En 2006, il écrit réalise et interprète son premier court métrage: Hold up qui a été sélectionné à : Ciné sans filet (Limoux) - au Prix de Court à Lausanne Suisse - Rouyn Noranda (Canada) - à DaKino (Bucarest) - au Schwenninger Short Film Festival (Allemagne) ainsi qu'au Brooklyn Int'l Film festival (E.U.)

L'univers est dense et fragile, multiple et contradictoire, comme peut l'être la vie. Le comique n'y est jamais expliqué ni porté. Il repose sur une sincérité d'une efficacité redoutable. Les personnages deviennent touchants par leur besoin d'approbation, de reconnaissance, qui les rend souvent maladroits, toujours drôles. La poésie déchire le quotidien. Le regard est d'une naïveté lucide, toujours vif, parfois détaché, jamais désabusé.

Vous l’avez peut-être découvert en face de Gérard Depardieu dans « Hello Goodbaye » ( cinéma ), ou aux côtés de Fanny Cottançon dans « Granny boum » ( France 2 ), ou derrière Pascal Légitimus et Didier Bourdon dans « Madame Irma » ( cinéma ). Il était également le prof de tir à l’arc dans la série « Tong et paréo » M6. Trois mois de tournage en Guadeloupe – à Saint François - ça ne se rate pas !

En 2009, il fait parti des premiers auteurs de la série : « Scènes de ménage » M6 et deviendra naturellement le neveu de Raymond et Huguette qui leur en feront voir de toute les couleurs. En douce, il parachève l’écriture de son premier long métrage : « Du jour au lendemain », toujours en cours de fignolage.

Avec une joie à peine dissimuler, il reçoit de la SACD des demandes d’autorisation pour des représentations de sa première pièce : « Ta gueule, je t’aime », qui sera interprétée à Angers, Montepellier, Luxembourg, Paris ainsi qu’au Festival d’Avignon par de jeune comédien. Sa seconde pièce « Concessions » est également choisie – dans le cadre de l’examen de fin d’année - par des élèves du cours Florent à Paris.

A pas de loup, il peaufine l’écriture de deux nouvelles comédies: « Si tu parviens à la faire rire … » pièce à deux personnages et « Les rêves des filles et les règles des garçons » comédie à quatre personnages. En 2011, il se fracture la malléole droite en scooter et interprète l’incident comme une blessure de guerre, témoignant d’une bravoure à peine égalée par Bayard pendant la guerre de 100 ans.

A peine remis sur pieds, il enquille allègrement le tournage de la série « Nos chers voisins » pour TF1 aux côté de Martin Lamotte – Nouvelle aventure exotique - tournage à Saint Ouen ( assez loin de Saint François ) - avec à la clefs: records d’audience et reconnaissance populaire ( Il ne peut plus acheter une cinq céréales sans lunettes de soleil ).











2810 chemin des mortissons 06440 L’Escarène *** 06-18-88-60-67 *** mille.plumes@orange.fr